Quand humour et environnement se réunissent

Quand humour et environnement se réunissent

Auteure

Marie CLAUDE

Genre

Humour et environnement

Parution

20 novembre 2019

Quelques mots sur l'auteure

D’origine vosgienne, Marie CLAUDE est notaire collaboratrice et maman en phase de transition écologique. « La courte échelle » est son premier roman.

Pour découvrir son univers :

Son profil Facebook 

Quatrième de couverture

Que feriez-vous si un commissaire de police, un jardinier au cœur d’or et une vieille dame aux chapeaux colorés venaient tour à tour vous emprunter votre machine à laver, votre potager et votre monospace ?

Alors qu’ils frappent successivement à sa porte, Hélène, dépassée par les événements depuis qu’elle élève seule ses enfants, ne s’aperçoit pas immédiatement qu’ils pourraient incarner un hasard providentiel. Heureusement, Charlotte, Inès et Jeanne, ses trois petites filles, ne partagent pas cette certitude et sont déterminées à les laisser entrer dans une maison d’ordinaire si calme. Trop calme.

Laissez-vous attraper par cette histoire drôle et émouvante mais ne vous y trompez pas : grâce à des personnages attachants et une héroïne des temps modernes, l’auteure entend bien insidieusement nous amener à une réflexion plus profonde sur notre empreinte environnementale.

D'où t'est venu l'envie ou peut être le besoin
d'écrire ton livre ?

Des traits d’humour balancés au gré du vent quand j’avais à pianoter un SMS, un mail ou n’importe quelle interaction qui nécessitait d’écrire… Un métier qui nécessite de jouer avec les mots et d’écrire de jolies choses pour que l’ensemble fonctionne…

Des textes de circonstances pensés pour les beaux événements de la vie…

Une sœur inspirée qui finit par me demander l’air de rien « Pourquoi tu n’écrirais pas un roman ? »…

Voilà comment j’ai commencé à écrire.

Et petit à petit, j’ai juste eu la conviction d’être à ma place assise devant un écran de PC en alignant des phrases dans un fichier WORD de quelques kilos octets.

Qu'as-tu ressenti lorsque les premiers mots, les premiers paragraphes ont pris forme ?

La joie de créer une image à mon image.

La conviction que le dernier chapitre ne verrait pas le jour. Par découragement, manque de temps ou d’envie.

La sensation de m’évader. Dans cet espace-là qui n’appartenait encore qu’à moi, je pensais à Colette en allant au boulot le matin, à Robert en mangeant le midi, à Hélène en me couchant le soir. Je me marrais toute seule, en riant à mes propres blagues.

J’avais créé une bulle où je me sentais épanouie.

Peux-tu me donner le message principal que tu voudrais que retiennent tes lecteurs ?

Il faut croire au côté bohème et enfantin de la vie, souscrire à cette réflexion sur l’état du monde d’aujourd’hui et embrasser une autre conception de son lendemain…
 

Pourquoi avoir fait appel à moi ?

Je t’ai connue sur un groupe. Peu de temps après, vous avez réalisé un Facebook live avec son organisatrice dans le cadre duquel vous échangiez toutes les deux en répondant aux questions des internautes.

J’avais mis une voix et un visage sur toi. Lorsque j’ai eu besoin de quelqu’un pour la couverture et la mise en page, je me suis posée aucune question, j’y suis allée à l’instinct.

Je t’adorais déjà !

Conclusion

J’ai réalisé la mise en page et la couverture du livre broché. Je me suis beaucoup amusée à monter cette couverture !

couverture la courte échelle

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.