Les bons usages des majuscules dans un texte

Les bons usages des majuscules dans un texte

Pour produire des récits de qualité, le fond ne suffit pas : la forme compte tout autant. L’usage de la ponctuation, des majuscules, des caractères spéciaux…

Notre façon d’écrire est tout aussi importante que l’histoire que nous racontons aux lecteurs. Souvent mal employée, la majuscule tient pourtant un rôle majeur dans la phrase. C’est pourquoi il est intéressant de faire le point sur les bons usages de la majuscule dans les textes. Voici ce qu’il faut savoir à son sujet.

La majuscule en début de phrase et après un point

On retrouve toujours une majuscule en début de phrase. Il s’agit ici d’une règle absolue, qui ne change jamais. La majuscule se présente généralement après un point (point, point d’exclamation, point d’interrogation). Il existe cependant quelques exceptions. En effet, il n’est pas nécessaire de mettre de majuscule après deux points ou un point-virgule. De la même manière, elle n’est pas obligatoire après une abréviation (exemple : etc.). Enfin, la majuscule se présente toujours après un point d’exclamation, hormis s’il s’agit d’une interjection.

Par ailleurs, en français, il faut préciser que la majuscule n’est obligatoire que sur le premier mot d’un titre ou d’un sous-titre. Ce qui n’est pas le cas en anglais ! Il ne faut donc pas se laisser induire en erreur par un titre anglais.

les majuscules et leur bon usage

Les majuscules et noms propres

Un nom propre débute toujours par une majuscule, c’est ce qui le différencie du nom commun. En français, un nom propre se réfère à quelque chose ou à quelqu’un en particulier, ce qui explique la présence de la majuscule. Ainsi, les noms, prénoms et surnoms débutent toujours par une majuscule. Mais c’est aussi le bas des adjectifs et des noms qui sont utilisés comme surnoms (par exemple : Alexandre le Grand, ou Montréal la Chic).

Cependant, il existe quelques exceptions. En effet, les noms propres utilisés comme noms communs après un usage long ne prennent pas de majuscule. Leur usage a fait de ces noms propres des noms communs.

Les noms géographiques

Les noms de villes, de pays, de régions ou de provinces prennent toujours une majuscule.

En revanche, les adjectifs adjoints à ces noms propres s’écrivent avec une minuscule (par exemple : la France bretonne). En revanche, si l’appellation est utilisée comme nom propre, alors elle prend une majuscule (exemple : le Grand Nord).

On ne place pas de majuscule aux noms communs utilisés pour désigner des éléments géographiques : mont, montagne, pic, lac, mer, océan…

Ce sont les noms qualifiants qui les suivent qui prennent la majuscule : mer Manche, océan Atlantique, lac Majeur…

Il en est de même pour toutes les entités géographiques. En ce qui concerne les points cardinaux, on utilise la majuscule lorsqu’ils désignent une région et non une orientation ou une direction.

Les fonctions et titres

Les titres, fonctions et charges civiles n’impliquent pas l’utilisation de la majuscule.

En revanche, lorsqu’on parle ou que l’on s’adresse au Président, on utilise la majuscule, si le titre n’est pas suivi par « de la République ».

Quant aux titres honorifiques, ils s’écrivent toujours avec une majuscule. En ce qui concerne les noms d’habitats ou de peuples, ceux-ci s’écrivent avec une majuscule (les Anglais, les Français), ce qui n’est pas le cas des adeptes d’une idéologie, d’une religion ou d’une doctrine.

Les noms d’organisations

Les noms d’organismes (hormis Département et Secrétariat) ne prennent pas de majuscules.

Ce sont les noms propres ou les noms de spécialisation qui les prennent : mairie de Paris, ministère des Sports… Ce n’est que lorsqu’un organisme est unique qu’il prend une majuscule.

Enfin, la majuscule s’emploie pour les acronymes (une majuscule à la première lettre) et les sigles (le sigle est entièrement écrit en majuscules).

La majuscule pour marquer la déférence

Selon leur usage, certains mots prennent ou non une majuscule. Par exemple, dans un contexte religieux, le mot église est écrit avec une minuscule s’il désigne un bâtiment. Mais si on l’utilise pour désigner l’ensemble des fidèles ou l’institution, alors « Église » prend une majuscule.

Si vous avez besoin d’une relecture/correction de votre livre, je vous laisse me contacter : https://www.anneguervel.com/contact/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
Restons en contact

Inscrivez-vous à ma newsletter Recevez mes 5 conseils pour une auto publication réussie

Et pour parler de votre projet, n’hésitez pas à me solliciter !